Single Blog Title

This is a single blog caption
halloween-holiday-decoration-with-ghost-in-jar-and-pumpkin-with-scary-face-on-wooden-table

Quand l’Halloween dure trois mois

L’Halloween est à nos portes. Connaissez-vous les réelles conséquences d’une consommation excessive de bonbons?

Hubert Cormier nutritionniste

Hubert Cormier

L’Halloween est une fête qu’on adore passer avec sa famille ou avec ses amis. On a tous des bons souvenirs de cette fête populaire : le déambulage dans les rues, les soirées meurtre et mystère, les déguisements et… les bonbons! Chaque année, les enfants attendent impatiemment cette soirée où ils accumuleront parfois des kilos de friandises. Mais pour certains, l’Halloween peut perdurer plus d’une soirée. Faisons le point.

Contexte de fête

C’est fascinant de voir la quantité de sucre ingéré par un enfant un soir d’Halloween. On se dit que ce n’est pas grave, que c’est simplement circonstanciel. Parfois oui, mais pas pour tout le monde. Le fait de passer plusieurs heures à amasser des bonbons peut résulter en une belle récolte de friandises pour le enfants. Ils ramènent à la maison des réserves qui peuvent durer plusieurs semaines, voire quelques mois. Ainsi, cette consommation de sucre s’étirera sur une bien longue période de temps, qui peut s’étendre facilement jusqu’à la fin de l’année.

 

Effet d’une consommation excessive de sucre

Nous le savons : la consommation excessive de sucre a des effets néfastes pour la santé. Un contenu trop élevé en sucre raffiné dans l’alimentation pourrait être associé à une plus grande adiposité. Les sucres libres proviennent majoritairement d’aliments riches en énergie, mais pauvres en nutriments (qu’on appelle aussi les calories vides). Ils englobent tous les sucres ajoutés dans les aliments par le fabricant, le cuisinier ou le consommateur, ainsi que les sucres présents naturellement dans le miel, les sirops et les jus de fruits. Ils fournissent une grande quantité de calories souvent consommées en surplus, ce qui augmente le risque de gain de poids et pourrait mener à l’obésité. Et ce n’est pas toujours qu’une question de poids! En effet, la consommation excessive de sucre libre, particulièrement de fructose – qui est utilisé pour donner un goût sucré aux bonbons – favoriserait l’apparition du syndrome métabolique, un facteur de risque de maladies cardiovasculaires. Un régime riche en sucre libre s’avère donc nocif à long terme pour la santé du cœur.

 

Vision de la saine alimentation

La place des bonbons d’Halloween est bien expliquée dans la Vision de la saine alimentation établie par le gouvernement du Québec. Une alimentation saine inclut plusieurs types d’aliments, qui ont une valeur nutritive variant de faible à élevée. Bien entendu, ces aliments se situent sur un continuum, c’est-à-dire que leur fréquence de consommation (quotidienne, occasionnelle ou exceptionnelle) dépendra de leur contenu en nutriments. Les aliments qui contiennent une haute valeur nutritive – comme les fruits et légumes – sont ceux qui devraient constituer la base de l’alimentation et donc être présents dans chaque repas. Les bonbons d’Halloween sont considérés comme des aliments d’exception dans le cadre d’une alimentation globalement saine et équilibrée. Il n’y a pas de notion d’aliments interdits, mais tout est une question de modération (et de gros bon sens!).

 

Conclusion

Le but de cet article n’est pas de culpabiliser quiconque sur la consommation excessive de bonbons à l’Halloween. Il faut comprendre qu’il y a des occasions faites pour profiter des bonnes choses, pourvu qu’il n’y ait pas d’abus. Après avoir passé deux mois à manger des bonbons d’Halloween, c’est déjà le temps des Fêtes qui s’installe! Il ne faut donc pas tomber dans le piège et prolonger de manière excessive la consommation de friandises recueillies à l’Halloween. Pour ce faire, évitez d’acheter de trop grandes quantités de bonbons si vous prévoyez ne pas tous les épuiser (car ils finiront bien souvent dans le fond de votre estomac!) et effectuez un tri rapide des bonbons récoltés avec votre enfant en imposant un quota de manière à ne garder que ceux qu’il préfère.

Quelques options plus santé, sans être plates?

Offrez des surprises telles que des autocollants, des figurines, des accessoires à cheveux, de petits jouets ou des livres pour varier les plaisirs. Profitez de ce thème festif pour organiser des activités en famille telles que la décoration de citrouille, la préparation de collations saines à base des nombreuses variétés de courges disponibles et une randonnée à travers les couleurs automnales.

Nous acceptons les commentaires sur nos articles, mais vous prions d’éviter l’utilisation de propos dégradants et de demeurer courtois et respectueux envers les opinions des autres. La Fondation des maladies du cœur et de l’AVC se réserve le droit de supprimer les commentaires non conformes à sa politique.

Laisser un commentaire